Services en ligne

Vous êtes ici

Mon employeur est-il tenu de suivre l'avis du médecin de prévention dans le cadre d’une proposition d’aménagement de poste ?

Non.

L’article 24 du décret n°85-603 du 10 juin 1985 relatif à l'hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu'à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale dispose « les médecins du service de médecine préventive sont habilités à proposer des aménagements de poste de travail ou de conditions d'exercice des fonctions, justifiés par l'âge, la résistance physique ou l'état de santé des agents. 

Ils peuvent également proposer des aménagements temporaires de postes de travail ou de conditions d'exercice des fonctions au bénéfice des femmes enceintes. 

Lorsque l'autorité territoriale ne suit pas l'avis du service de médecine préventive, sa décision doit être motivée et le comité d'hygiène ou, à défaut, le comité technique doit en être tenu informé

En cas de contestation par les agents intéressés des propositions formulées par les médecins du service de médecine préventive, l'autorité territoriale peut saisir pour avis le médecin inspecteur régional du travail et de la main-d’œuvre territorialement compétent ».

Ainsi, l’employeur n’est pas tenu de suivre l’avis du médecin de prévention. Il est néanmoins conseillé aux collectivités de suivre les avis rendus dans le cadre de l’obligation qui leur incombent de protection la santé physique et mentale des agents.